Reprise en avril de notre cycle de webinaires consacrés aux processus de révision salariale.

Pour ceux qui n’avaient pas pu y participer, nous avons le grand plaisir de vous annoncer la reprise de notre cycle de webinaires consacrés aux processus de révision salariale.

Lors de ce cycle de webinaires courts, nous examinerons les différentes problématiques liées à un processus de révision salariale, et les solutions qui peuvent y être apportées.


Programme


15 avril 2021 – 10h00/10h30 : Rendre vos campagnes salariales plus agiles. Lors de ce webinaire, en 20 min (+ questions), nous examinerons les raisons qui font qu’un processus de révision salariale peut être compliqué et chronophage, les avantages qu’il y a à l’accélérer, ainsi que les solutions pour y parvenir.


22 avril 2021 – 10h00/10h30 : Révision salariale, RGPD, Excel,3 termes qui ne vont plus ensemble. Lors de ce webinaire, en 20 min (+ questions), nous examinerons les raisons qui font qu’à l’heure du RGPD, Excel n’est plus la solution pour les processus de révision salariale.

29 avril 2021 – 10h00/10h30 : Retour d’expérience de KIABI sur son utilisation de Salary Planning pour ses révisions salariales. Lors de ce webinaire de 20 min (+ questions), Frank Delhay, responsable rémunération chez KIABI, viendra partager avec vous  les raisons pour lesquelles il a mis en place Salary Planning et le bilan de son projet après 4 campagnes salariales.


6 mai 2021 – 10h00/10h30 : Salary Planning, la nouvelle génération de solutions de révision salariale.  Lors de cette démonstration en webinaire de 20 min (+ questions), nous vous présenterons comment il peut-être simple et rapide, avec Salary Planning, de mettre en œuvre votre processus de révision salariale, à la plus grande satisfaction de centaines ou milliers d’utilisateurs et managers, tout en assurant une parfaite sécurité de vos données et la conformité au RGPD.
L’inscription est gratuite.


Pour vous inscrire, cliquez ici

Nouveau cycle de webinaires consacrés au pilotage de la masse salariale et des effectifs.

Lors de ce cycle de webinaires courts, nous examinerons les enjeux, indicateurs et processus à mettre en œuvre pour piloter efficacement la masse salariale et les effectifs.

Programme

25 février 2021 – 10h00/10h30 : Enjeux et organisation du pilotage de la masse salariale et des effectifs. Lors de ce webinaire en 20 min (+ questions) nous examinerons les raisons qui font que le pilotage de la masse salariale peut être compliqué, décrirons l’organisation pour y parvenir, en nous appuyant sur les exemples de ce qui marche chez des clients.

4 mars 2021 – 10h00/10h30 : Les indicateurs et les processus de pilotage de la masse salariale et des effectifs. Lors de ce webinaire, en 20 min (+ questions), nous examinerons les indicateurs et processus à mettre en œuvre pour piloter sa masse salariale et ses effectifs en nous appuyant sur les exemples de certains de nos clients.

11 mars 2021 – 10h00/10h30 : Solution de pilotage de la masse salariale et des effectifs : quel cahier des charges ? Lors de cette démonstration en webinaire de 20 min (+ questions), nous vous présenterons les points importants à avoir à l’esprit lors du choix de votre future solution de pilotage de la masse salariale et des effectifs.

18 mars 2021 – 10h00/10h30 : Scénario RH, la solution de référence pour le pilotage de la masse salariale et des effectifs. Lors de cette démonstration en webinaire de 20 min (+ questions), nous vous présenterons comment piloter efficacement votre masse salariale et vos effectifs avec Scénario RH.

L’inscription est gratuite.

Pour vous inscrire, cliquez ici

Politique salariale : allier satisfaction des salariés et stratégie de l’entreprise ?

La politique de rémunération est un sujet qui touche aussi bien aux RH qu’à la Finance, ainsi qu’à la stratégie globale des entreprises. De plus en plus, celles-ci souhaitent intégrer des notions de performance dans la rémunération de leurs salariés. Mais comment s’assurer que cette nouvelle politique salariale soit à la fois alignée avec la stratégie de développement de l’entreprise et avec les aspirations des salariés ?

Les avantages de la rémunération variable basée sur les performances

Evoluer vers un système de rémunération qui n’est pas uniquement composé d’un salaire fixe donne plusieurs avantages :

  • Il permet de s’extraire du cadre rigide des grilles salariales basées sur le poste et l’ancienneté
  • Il donne l’occasion d’intégrer une part de rémunération basée sur la performance, qui s’appuie sur la stratégie de développement de l’entreprise
  • Il fidélise les salariés les plus performants qui se voient récompensés de leurs efforts.

Toutefois, cela nécessite de définir un cadre et des règles claires et précises, et de s’assurer que l’application de cette stratégie soit faite de manière équitable dans toute l’organisation.

Les bonnes pratiques pour définir son plan de rémunération variable

Selon Aberdeen, qui publiait il y a quelques temps une étude sur ce sujet, quelques bonnes pratiques peuvent assurer le succès du projet :

  • Identifier les talents : pour adapter le plan de rémunération à leurs aspirations et compétences, et s’assurer ainsi que la part variable sera motivante et contribuera à les fidéliser.
  • Adapter le plan de rémunération aux particularités de l’entreprise : selon la localisation du site, la durée du cycle de vente, le secteur d’activité, la taille de l’entreprise, la part variable et ses modalités de calcul peuvent varier.
  • Intégrer le système de rémunération avec le SIRH, pour que la remontée des informations soit simplifiée et ne génère pas d’erreurs.
  • Communiquer clairement auprès des employés : que ce soit au moment de l’élaboration de cette nouvelle politique de rémunération, ou lorsque les évaluations de performances ont lieu.

Faire vivre le système

Une fois que ce système est en place, il est important de s’assurer qu’il soit appliqué correctement. Le calcul des rémunérations variables des commerciaux est sans doute le cas le plus “simple”. Dans certaines entreprises, les règles de calcul sont des plus en plus sophistiquées, mais comme elles s’appuient dans la majorité des cas sur des quotas à atteindre et des commandes ou factures générées, l’attribution du variable est rarement sujet à contestation.

Dans le cas des salariés non commerciaux, la performance peut s’envisager de nombreuses manières, et son évaluation peut prêter à interprétation. C’est la raison pour laquelle les outils de mesure de la performance doivent être mis en place en amont, et qu’un échange régulier et une communication claire entre l’employé et son hiérarchique doivent s’instaurer.

Utiliser des outils dédiés

Le plan de rémunération variable peut, et doit même évoluer, pour suivre les ajustements de la stratégie de l’entreprise et les évolutions du marché. Pour simuler les évolutions et établir les meilleurs scénarios, les entreprises ont besoin de s’appuyer sur des outils dédiés qui leur évitent de jongler avec des chiffres dans des tableurs qui présentent des risques d’erreurs et posent des problèmes de confidentialité lorsqu’ils circulent entre les différents décisionnaires.

Le besoin d’un outil professionnel se fait particulièrement sentir au moment de l’annonce des objectifs et de leur réalisation, pour que le processus soit le plus fluide, efficace et rapide possible, et que la communication envers les salariés soit facilitée

Quelques information sur Allshare

Allshare est le spécialiste des solutions de pilotage de la masse salariale pour les grandes organisations. Allshare s’appuie sur une expérience métier de plus de 20 ans sur ce sujet et un parc installé de plus de 200 clients dans tous les secteurs d’activité. Allshare permet à ses clients de piloter leur masse salariale grâce à une offre allant de l’élaboration centralisée ou décentralisée des budgets RH jusqu’à la mise en œuvre et au suivi des politiques salariales en passant par les campagnes de révision salariale. Plus d’informations sur http://allshare.fr et sur https://salary-planning.fr/.

Les données de RH hébergées par un fournisseur soumis au Cloud Act sont-elles conformes au RGPD ?

Utiliser des solutions dans le cloud est devenu courant, aussi bien pour traiter ses données personnelles que pour gérer ses tâches professionnelles,

Dans le domaine des RH, utiliser des solutions en mode SaaS (Software as a Service) procure de nombreux avantages.

Mais attention tout de même à la protection de vos données.

Tout le monde commence à être familier du RGPD et des conséquences que celui-ci peut avoir sur les applications gérant des données personnelles d’entreprises, en particulier si ces systèmes s’appuient sur Excel. Ce point a d’ailleurs fait l’objet d’un article sur ce même blog: « Révision salariale : pourquoi Excel ne suffit plus à l’heure du RGPD ? ».

Mais savez-vous que le Cloud Act, entré en vigueur au printemps 2018, peut lui aussi avoir des conséquences sur la conformité RGPD de la gestion de vos données de RH ?

Pourquoi opter pour des solutions cloud ?

De manière générale, utiliser des logiciels en mode SaaS procure des avantages financiers et fonctionnels.

Pour le cas plus particulier des solutions d’Allshare de pilotage de la masse salariale et de révision salariale, celle-ci sont disponibles en mode SaaS, qui permet d’accéder au logiciel de partout, à tout moment, à partir d’un simple navigateur. Cela offre une grande souplesse pour les managers qui ont besoin de se connecter à tout moment, et tout particulièrement en cette période où le télétravail est de mise. Et bien sûr, toutes les données sont partagées avec les utilisateurs et à jour en temps réel, pour accélérer le processus des campagnes de révision salariale.

Les conséquences du Cloud Act sur la conformité RGPD des données salariales

Des solutions de paie en mode SaaS sont utilisées depuis des années par des entreprises de toute taille, ce qui a eu pour conséquence de banaliser cet hébergement des données des salariés hors de l’entreprise.

Toutefois, avec le RGPD, et le Cloud Act, de nouvelles questions se posent.

En effet, le Cloud Act (Clarifying Lawful Overseas Use of Data) entré en vigueur au printemps 2018 autorise le FBI et la CIA à accéder aux données personnelles gérées par un hébergeur de droit américain, et ceci même si ces données se trouvent physiquement en dehors du territoire américain.

Lorsque l’on connait le poids des Amazon, Microsoft et Google dans les services d’hébergement, on est en droit de penser que les données des citoyens français, qu’ils soient clients ou salariés, ne sont plus protégées.

Ce Cloud Act, considéré comme un arsenal juridique anti-RGPD, a déclenché la protestation, puis la riposte des Européens, qui plaident pour la création d’alternatives locales, avec le soutien de sociétés de services qui seraient capables de rivaliser avec les géants américains. Mais pour le moment, ce cloud souverain n’est pas encore créé.

Chez Allshare, nous avons notre propre datacenter

Chez Allshare toute notre offre de gestion et de pilotage de la masse salariale disponible en mode SaaS. Et point important, ceci dans notre propre datacenter et  sur le territoire français.

Nos clients ont donc l’assurance que la gestion de leurs données salariales ne sera pas sous la loi de ce fameux Cloud Act. Et posséder notre infrastructure est aussi l’assurance de parfaitement maîtriser notre offre, d’en gérer nous-mêmes les performances, et de nous assurer que toutes les sécurisations, sauvegardes, restaurations, sont appliquées selon les règles de l’art, en résumé d’offrir la meilleure qualité de service possible à tous nos clients.

Pour en savoir plus :

https://blog.ovh.com/fr/blog/quel-est-limpact-du-cloud-act-pour-les-utilisateurs-de-cloud/

https://www.usine-digitale.fr/article/le-cloud-act-un-texte-securitaire-americain-qui-inquiete.N800995

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/le-cloud-act-favorable-ou-prejudiciable-a-la-vie-privee-des-internautes-3-5-837994.html

https://www.usinenouvelle.com/editorial/avis-d-expert-le-recours-au-cloud-americain-est-incompatible-avec-le-rgpd.N912159

Quelques information sur Allshare

Allshare est le spécialiste des solutions de pilotage de la masse salariale pour les grandes organisations. Allshare s’appuie sur une expérience métier de plus de 20 ans sur ce sujet et un parc installé de plus de 200 clients dans tous les secteurs d’activité. Allshare permet à ses clients de piloter leur masse salariale grâce à une offre allant de l’élaboration centralisée ou décentralisée des budgets RH jusqu’à la mise en œuvre et au suivi des politiques salariales en passant par les campagnes de révision salariale. Plus d’informations sur http://allshare.fr et sur https://salary-planning.fr/.

Révision salariale à l’heure du RGPD : pourquoi Excel ne suffit-il plus.

Mis en avant

Le RGPD a fait couler beaucoup d’encre sur le sujet de la protection des données des clients du e-commerce. On oublie parfois que les données des salariés sont aussi des données sensibles, plus encore peut-être que les données clients, compte tenu des informations qui leur sont attachées en termes de rémunérations ou de données personnelles.

Pourtant, à travers certains processus, ces données sortent du cadre des SIRH sécurisés, et présentent des risques importants pour l’entreprise.

Quelques rappels sur le RGPD appliqué aux salariés

Depuis l’entrée en vigueur du RGPD le 25 mai 2018, les entreprises doivent appliquer le principe de sécurité et de confidentialité des données récoltées, et ceci s’applique non seulement aux salariés, mais aussi aux candidats à l’embauche.

Concrètement, l’obligation de notification préalable à la CNIL a été supprimée, mais l’entreprise est maintenant obligée de mettre en place un registre de traitement des données personnelles, que la CNIL peut consulter en cas de contrôle. Il permet d’identifier les parties qui ont un accès direct aux données personnelles, la nature des informations collectées, leur finalité, et leur méthode de sécurisation. De plus, le RGPD donne le droit à vos salariés de vous demander une copie de toutes les données les concernant. 

Enfin, rappelons que les sanctions en cas de manquement dans la protection des données sont très lourdes, puisqu’elles peuvent monter jusqu’à 4% du chiffre d’affaires de l’entreprise.

En matière de paie et RH, vous allez certainement vous dire que vos logiciels sont sécurisés et vos processus parfaitement maitrisés. Mais avez-vous pensé à tout ?

Pourquoi tout le monde utilise Excel ?

Comme de nombreuses entreprises, vos managers ont besoin de réaliser des traitements ponctuels, de faire des simulations rapidement et de conserver quelque part des listes qu’ils peuvent consulter plus rapidement que s’ils doivent faire leurs requêtes dans le SIRH.

C’est le fameux syndrome Excel, difficile à éradiquer car c’est l’outil accessible à tout le monde, et que tout le monde pense maitriser. Dans la réalité, il pose de nombreux problèmes, qui sont exacerbés dans le cadre de notre sujet.

Prenons les processus de révision salariale par exemple : vous avez besoin de transmettre des informations aux managers sur le terrain, sous forme de fichiers qui vont contenir les données de salaires des collaborateurs qu’ils encadrent, et ces fichiers vont ensuite transiter entre le Codir, la Finance, la DRH, les managers RH, pour les différents processus d’arbitrage et de validation.

Si vous exécutez ces différentes tâches en utilisant Excel, vous optez pour la facilité, mais vous prenez plusieurs risques :

  • Les fichiers ne sont pas sécurisés : les mots de passe (s’ils sont mis en place) sont très faciles à cracker
  • Les transferts de ces fichiers par e-mail présentent des risques de perte ou de mauvaise destination : une erreur de destinataire est vite arrivée
  • Les données se trouvent disséminées dans plusieurs services, sur des dizaines, voire des centaines de postes de travail : comment respecter le RGPD, si le salarié demande à l’entreprise de récupérer ou supprimer toutes ses données personnelles ?

Toutes ces raisons doivent vous conduire à examiner des solutions mieux adaptées, spécifiquement dédiées à ce processus de révision salariale, et qui respectent le RGPD. Ces logiciels dédiés évitent aussi les problèmes de ressaisies, avec les erreurs que cela peut engendrer, et de tracking des modifications, qui sont inhérents à l’utilisation des tableurs.

Les avantages d’une solution dédiée

Les logiciels spécialisés dans la gestion des campagnes salariales sont peu nombreux sur le marché, mais il en existe, et il est important de vérifier certaines fonctionnalités pour choisir la meilleure solution.

Un logiciel spécifiquement dédié aux campagnes de révision salariale va tout d’abord vous guider à travers les différentes étapes de ce processus, à travers un cadre qui doit être adapté à vos usages.

Il doit également être suffisamment souple pour s’adapter à tous les secteurs et tailles d’entreprises, et gérer les différents niveaux d’approbation, sur toutes les localisations.

Il doit également donner au manager toutes les informations nécessaires pour prendre la bonne décision, et s’interfacer pour cela avec les principales solutions de paye du marché.

Il doit permettre de piloter le processus : suivre l’avancement de la campagne en temps réel, et fournir les indicateurs d’aide à la décision pour les managers.

Enfin, il doit proposer un contrôle de l’accès aux données et de leurs flux.

Dernier atout à examiner : votre logiciel doit rester simple et convivial, surtout s’il remplace Excel. Le processus de révision salariale est exécuté ponctuellement il faut qu’à chaque nouvelle campagne les utilisateurs ne soient pas perdus, car ce n’est pas un outil qu’ils vont utiliser au quotidien.